Rechercher
  • Steve Brodeur

Et de 1000. And there went 1000.

1000, c’est pas mal et ce n’est rien en même temps. Ce n’est pas quelque chose que tu te dis, j’en fais 1000 et je m’en vais. Ce n’est pas non plus un objectif que je m’étais fixé en partant, c’est quelque chose qui arrive presque par accident, ça arrive, c’est tout.

J’ai commencé à entraîner des chiens pour l’amour de la chasse. J’ai commencé à faire des compétitions NAVHDA pour l’amour des bons chiens de chasse. Et plus tu en fais, plus tu comprends comment ça se passe, mais il n’y a absolument rien de plus formateur que de juger un chien et son manieur pour en apprendre plus sur toi et tes chiens. Ça met en perspective comment tu interagis avec ton chien dans les champs et comment, en équipe, toi et ton chien interagissez avec le gibier.

1000 chiens, c’est aussi 1000 manieurs. C’est des rencontres qui ont de fortes chances de devenir des connaissances voire des amitiés parce que si on est là, c’est qu’on partage une même passion, les chiens de chasse polyvalents. Pendant ces 1000 chiens, j’ai eu le privilège de rencontrer des juges aussi qui auront dirigé de façon directe ou indirecte mon parcours de juge, mais aussi de manieur et d’éleveur. Mon premier chien jugé était sous la supervision de Bland Carter et que l’on se retrouve pour le 1000ième nous force à regarder derrière tout le chemin parcouru. On pense à tout ces moments passés aux champs et tout ceux à venir pour faire le constat que 1000 chiens jugés, ce n’est pas une destination, c’est une mesure dans un parcours. Ça nous rappelle que le chien d’arrêt polyvalent, ce n’est pas un but, c’est un parcours et je tiens à vous remercier tous de faire partie du mien.




1000. It’s not bad, yet means nothing at the same time. It’s not something you tell yourself ; “I’ll get to a thousand and call it quits”. It’s not something I was aiming for, it just happened almost by accident. It happened, that’s it.

I started training dog for the love of the hunt. I started running dogs in NAVHDA for the love of great versatile hunting dogs. The more you do, the more you understand how it all goes down. But there is nothing that can teach you more about you as a handler and your dogs, than judging another handler and it’s dog while they are working the field. It puts your relation with you dog in perspective, but it also puts a new light on how your team works the field and the birds.

1000 dogs, it’s also a 1000 handlers. These are all encounters that have a fat chance of becoming acquaintances and even friends since what gets us all here, is the shared passion for great bird dogs. During those 1000 dogs, I’ve had the outmost pleasure of meeting amazing people in the judging teams I was part of. Some of whom have shaped my journey as a handler, a judge but also a breeder. The simple fact that I should be judging my 1000th dog while teamed up with XXXXXXXX who was there for my first, forces us to look back on what we’ve done and all there is still ahead. You think about all this time spent in the field doing what you love and realize that versatile dogs is not a destination, it’s a journey and I want to thank you all for being part of mine.



De gauche à droite / From left to right, Darcy St-John, Steve Brodeur, Andy Doak,Bland Carter (NAVHDA Member#12) and Bruce Tyler / Crédit photo : Anna Lyon

0 vue